Citation

Citation du dimanche

« Chaque début d’écriture est un retour à la case départ. Et la case départ, c’est un endroit où l’on se sent très seul. Un endroit où aucun de vos accomplissements passés ne compte. »

Quentin Tarantino

Publicités

L’environnement : 5 lieux pour écrire

Tu veux écrire, d’accord. Mais es-tu prêt à écrire pendant quatre heures non-stop sans boire sans téléphone, le dos vouté avec un stylo qui écrit mal ? D’abord, nous avons déjà vu l’importance du matériel et de prendre l’habitude d’écrire ; aujourd’hui, il est temps de se rendre à l’évidence : l‘écriture est une question d’environnement.

1.      Oiseau du soir, bonsoir !

Si lorsque tout le monde se couche, tu ressens cette atmosphère calme et ouaté (et surtout ton mari est devant un match de foot et tes enfants au lit.) alors, le soir est peut-être ton moment d’écriture. Prends un thé, un morceau de chocolat, mets une musique douce et profite de cet instant entre toi et toi, et profite du rencard !

2.      Celle du matin

Savais-tu qu’Amélie Nothomb se levait tous les jours à quatre heures pour boire un demi-litre de thé avant d’écrire plusieurs heures ? Alors prends un thé, respire à fond, étire toi, prends quelques céréales à grignoter et c’est parti ! Certains sont meilleurs au réveil car le cerveau embué permet parfois plus de poésie, d’imaginaire.

3.      Le voyageur solitaire

Pas d’inspiration ? Pas de personnage ? Pas de bonnes descriptions ? Prends un stylo et un bloc note, un café dans le thermos et c’est parti pour l’aventure ! Assis toi sur un banc au parc, sur un toit, en terrasse, en tout cas, regarde les gens passer : cette dame maladroite, ce chien perdu, le serveur d’expérience…

4.      Un peu plus m’exposer au soleil

Un balcon, un jardin, un parc en face ? Prend l’air, profite du chant du moineau, bois une limonade bien fraîche et pendant que tu réfléchis à la scène suivante : ressens le soleil sur ta peau. C’est grisant, non ? Tu as l’impression d’être en vacances, même si tu rentres du travail.

5.      Arrête de procrastiner, à table !

Oui, en fait, le meilleur endroit, c’est assis à ta table ou à un bureau, bien droit sur ta chaise. Prépare ce dont tu as besoin autour : encre, stylo, nourriture saine, eau, télécommande pour la musique, à la lumière du jour, seul. Coupe toi de tout, éteins la musique s’il le faut, mais force toi à rester sur cette chaise tant que tu n’as pas terminé le chapitre !

En espérant t’avoir aidé, n’hésite pas à commenter cet article avec ton objectif du moment !

Atteindre ses objectifs en 5 phases

Tu listes tes bonnes résolutions tous les ans en janvier et finalement, tu ressors les mêmes l’année suivante parce que tu as oublier de réaliser les choses qui te tenais à cœur. Et bien saches que tu peux le faire, tu peux réaliser tes objectifs tous les ans en listant des objectifs atteignables, quantifiables, motivants et réalistes. On parle des objectifs SMART Spécifique Mesurable Acceptable Réaliste Temporellement défini par exemple en commerce, marketing etc. Je vous dévoile ma méthode pour être sûr de réaliser ses objectifs, en espérant que cela pourra marcher pour vous.

N’écoutes pas les autres. Autour de toi, beaucoup n’ont certainement pas d’objectifs, préfèrent leurs traintrain ou ne veulent surtout rien faire de leur vie.

1 – lister ce que nous voulons atteindre ou faire cette année sur une feuille

Ecris tout. Je dis bien tout. Faire la visite de tel musée, perdre du poids, apprendre l’espagnol, voyager dans tel pays, passer plus de week end en amoureux, lire plus de livre, manger plus sain, gagner plus d’argent…. Pense à ce que tu veux faire, aux différents niveaux et aux objectifs que tu veux atteindre au niveau professionnel, personnel, spirituel, matériel… Sur une feuille, fais la liste, les objectifs à la suite les uns des autres.

2. Clarifier ses objectifs et les mesurer

Tu veux perdre du poids d’accord, mais combien de kilo ? Sois raisonnable, il faut pouvoir atteindre l’objectif même si tu as un contretemps. Prends en compte que ce mois là tu pars en vacances, qu’un autre tu as un anniversaire à préparer, que le moment des fêtes n’est pas propice au travail… Tu ne pourras pas faire cet exercice de vingt minutes tous les jours pendant un an sans discontinuer. Faire six week end en amoureux dans l’année, lire 2 livres par mois, visiter un musée par mois (le 1er dimanche de chaque mois, certains musées sont gratuis, de quoi se fixer un jour et un objectif à la fois). Apprendre une langue par exemple est bien trop flou, peut-on apprendre parfaitement une langue ? Il te faut trouver des moyens clairs d’atteindre tes objectifs.

3.Par quelle voie atteindre un objectif ?

Pour une langue, tu peux par exemple t’inscrire à Duolinguo. C’est une application gratuite, qui te permet de jouer en apprenant une langue. Les exercices sont simples et variés. Ils sont si stimulants qu’il est simple de devenir acrro. Mais comment quantifier ? Par exemple, en se fixant 5 niveaux à atteindre. Vous pouvez aussi prévoir de lire un livre dans la langue ou de regarder une série télévisée. Pour manger plus sains, tu peux manger cinq fruits et légumes ou te préparer cinq repas composés de légumes par semaine. Pour faire du sport, un jogging par semaine. Etc.

4. Suivre sa progression

Tu peux faire un tableau et calculer ta progression en pourcentage si tu es doué en mathématique. Ou noter par mois, ce que tu as accompli : 2 livres, 1 musée, 500 grammes… et ce qu’il te reste à faire. Certains aiment faire un tableau a accrocher sur un mur, dans leur chambre ou leur salon. Il y a des applications pour noter vos habitudes réalisées par jour/semaine/mois. Une autre solution est de noter chaque jour dans ton agenda ce que tu as réalisé si tes objectifs sont plutôt une question d’habitude (faire un footing par semaine, faire deux exercices de duolinguo par jour, écrire un chapitre par jour ou 500 mots…). Il suffira ensuite de compter et de les indiquer dans un tableau à la semaine ou au mois.

5. Savoir faire le bilan

Tu n’as pas réussi à suivre la formation inscrite dans tes objectifs ou à avoir ta prime cette année ? Le livre que tu devais écrire n’est pas terminé ? Pose toi les bonnes questions. Pourquoi ? Tu as manqué de temps ? L’objectif était trop difficile ? As-tu procrastiné jusqu’à oublier ce que tu devais faire pour avancer ? Tu peux déjà voir tous les mois ton avancement et te rattraper ou réévaluer tes objectifs. Fais le bilan tous les trois mois par exemple. Et tire en des leçons : réduire le chiffre à atteindre, se bloquer un temps dans la journée ou dans le week end…


J’espère que ces conseils pourrons vous aider à réaliser tous vos objectifs cette année et vous faire évoluer en mieux dans votre vie.

 

Avez vous un objectif de mots à écrire par jour ? de ventes ? ou un livre à écrire cette année ?

 

Les gens c’est pire que des personnes – Chapitre 1 – Extrait 6

Lire le cinquième extrait, ici. (Et reprendre du début, ici)

Mattieu

Et c’est reparti pour un tour, un deux, un deux. J’aime aller du côté du port de Lille, il y a un vieux sous-marin rouillé, celui que l’on ne voit qu’au fond des mers. Cela me rappelle les vieux films que l’on regardait avec les parents. Pearl Harbour, ce genre de choses. Parfois, on se fait une soirée anciens films avec du panaché et du pop-corn.

La ville se réveille peu à peu, je fais demi-tour, un deux, un deux. Le petit bateau à moteur part, il va certainement travailler tous les matins. Quel délice ce doit être ! Glisser sur l’eau plutôt que de rouler sur le bitume, entouré de pots d’échappement asphyxiants. Respirer à pleins poumons.

Je laisse passer une poule d’eau et ses petits, regarde la nature. Il faudrait que j’emmène mes élèves ici, découvrir tout cet univers. A la recherche de la joggeuse, j’aperçois quelque chose d’intrigant sur le pont, près des résidences. Je passe la main dans mes cheveux, la laisse en visière sur mon front pour mieux voir. Un corps, penché sur un autre. Je m’approche lentement. Ma jolie tatouée se défend contre les coups d’un homme. J’accoste sur le champ, accours par de grandes enjambées et donne un coup de pagaie en plein dans la nuque de l’agresseur. J’entends un grand « Crac » et me dis que ma pagaie n’a pas tenu le choc. Effrayée et ensanglantée, la jeune femme s’enfuie en courant. 

La suite, ici.

 

Pour acheter le roman, cliquer sur

Prendre de bonnes habitudes

Bonjour à tous,

J’écris cet article pour participer à l’événement inter blogueurs organisé sur le blog Devenir Meilleur par Olivier Roland dont le thème est « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions. ». Olivier Roland est un autoentrepreneur que je suis depuis plus d’un an ou deux, il a d’ailleurs écrit un article qui m’a beaucoup inspiré « Votre tableau d’objectifs ». Je vous explique donc aujourd’hui mon astuce pour atteindre mes objectifs.

En début d’année, on se dit tous que l’on va arrêter de boire, se lancer dans le sport, se mettre à l’anglais, manger plus sain… Et finalement, on programme ces mêmes résolutions l’année suivante. Et bien personnellement, pour réussir à écrire un livre ou trouver un travail, je note d’abord mes objectifs :

  • – Ecrire un roman
  • – Acheter un appartement
  • – Apprendre l’anglais
  • – Etudier la psychologie…

A vous, prenez une feuille et notez vos objectifs.

Ensuite, je les détaille :

  • – Terminer la version 2 de mon 3ème roman
  • – Trouver un appartement qui me plait
  • – Faire les démarches à la banque
  • – Promouvoir mon 1er roman
  • – Organiser la relecture et correction de mon 2ème roman
  • – S’inscrire à un MOOC sur la psychologie
  • – Regarder ma série préférée en anglais
  • – Lire Harry Potter en anglais…

Allez-y, faites de même.

Maintenant, je vais vous donner mon astuce pour tenir vos bonnes résolutions, j’attaque les objectifs comme des ennemis à abattre. Peu importe s’il faut se battre tous les jours pour réussir. On prend des forces, on le regarde bien en face, et on attaque :

Le hack simple pour pouvoir les atteindre est simple, il suffit maintenant de noter des habitudes de 5 minutes à une heure devant chacun.

Par exemple, pour apprendre l’anglais, je vais réaliser deux exercices de duolinguo tous les jours. Pour promouvoir un roman, je note dans mon agenda une heure le samedi de recherches sur comment faire et le dimanche, une demi-heure pour tenter d’appliquer les conseils que j’ai trouvés.

Vous me direz, « je n’ai pas le temps ». Je peux vous dire qu’en travaillant 35h par semaines j’ai réussi à passer une troisième année puis à écrire mon premier roman. Comment ? Pour les études, j’ai mangé en trente minutes et demandé à mes collègues de me laisser la demi-heure restante au calme pour faire mes fiches. Et le week end, je suivais les cours écrits et vidéos. Lorsque j’ai obtenu mon diplôme, j’ai eu l’impression d’avoir trop de temps libre. Question d’habitudes ! J’ai donc pris du temps pour moi, pour écrire et commencé un rêve pour moi : mon premier roman.

Aujourd’hui, je mange à vingt heures en regardant un épisode de série ou un film puis à vingt et une heure, je prends mon cahier, un thé et je m’installe confortablement dans mon lit. Je m’atèle ensuite à atteindre un objectif : lire un livre, écrire, faire des recherches… ou faire le point sur mes objectifs. Et c’est à ce moment-là que nous découvrons ébahi tout le chemin parcouru.

Certain appelle cet astuce « les petits pas », on avance petit à petit, selon nos possibilités mais on avance coûte que coûte !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquez ici pour voter !

Les différents genres littéraires

Nous avons parlé de jouer avec les genres littéraires, voici donc la liste de ceux utilisés aujourd’hui, n’hésitez pas en commentaire à en ajouter d’autre avec une rapide présentation !

Le genre narratif que nous détaillerons ensuite avec le roman, le comte, la biographie…

Le genre argumentatif veut convaincre, persuader, séduire son lecteur par des thèses et des idées argumentées. On y trouve l’essai, le conte philosophique, la fable, le pamphlet…

Le genre épistolaire avec des échanges de lettres authentiques (Madame de Sévigné) ou fictives (Les liaisons dangereuses de CHoderlos de Laclos)

Le genre théâtrale est d’abord utilisé par son oralité, par son caractère éphémère (il faut des acteurs pour la jouer, une pièce non jouée n’est pas viable sous ce critère). Or une pièce de théâtre est aussi un scénario, elle peut être appréciée, voir découverte, par la lecture. Les sous genres sont surtout aujourd’hui la comédie et la tragédie.

Le genre descriptif est une galerie de portraits. On peut citer en exemple Les caractères de La Bruyère.

Le genre graphique est en plein essor grâce au roman graphique. Si vous avez aimé les bandes dessinées étant jeune, foncez ! Bien sûr, la BD (manga, comics, pur adulte… ) font partis de ce genre et tous les thèmes (policier, science-fiction, aventure, amour…) peuvent y être abordés.

Le genre théâtrale est d’abord utilisé par son oralité, par son caractère éphémère (il faut des acteurs pour la jouer, une pièce non jouée n’est pas viable sous ce critère). Or une pièce de théâtre est aussi un scénario, elle peut-être appréciée, voir découverte, par la lecture. Les sous genres sont surtout aujourd’hui la comédie et la tragédie.

Le genre poétique est lui très varié, si si vous en entendez tous les jours ! Il y a la fable, la chanson, le calligramme (Apollinaire et ses calligraphies), le Haïku, le poème en prose ou en vers ou encore la poésie philosophique.

En espérant avoir ouvert vos horizons,

Dites nous vos découvertes !

Le schéma Narratif

Vous en avez certainement entendu parler (même si c’est « Il y a très longtemps… » ! ), le schéma narratif est utilisé dans la plupart des romans. Vous pouvez vous en détacher bien sûr, cependant c’est une des recettes pour garder votre lecteur à l’affut. En effet, pour créer du suspens, voici la ligne à suivre :
N.B. Nous parlons de genre narratif pour le roman en particulier.
1. L’Incipit ou situation initiale
C’est le début de votre histoire, celle qui présente le contexte, les personnages, le lieu, les relations entre les personnages. Elle permet à votre lecteur d’entrer dans votre monde. C’est une situation stable.
2. L’élément perturbateur ou déclencheur
Cet élément vient modifier la situation initiale. Soudain, l’atmosphère change, les personnages sont face à un problème ou dilemme à résoudre. La stabilité du début est bouleversée.
3. Les aventures ou péripéties
L’élément déclencheur entraine diverses aventures et actions, aussi appelé nœud. La tension monte jusqu’à son point culminant, le climax. Suit alors le dénouement.
4. L’élément de résolution
Un élément vient mettre fin aux problèmes du ou des personnages. La perturbation est passée.
5. La situation finale
La situation redevient calme, c’est la fin du récit. Normalement, les problèmes sont résolus et surtout les personnages principaux ont changé. Ils se sont améliorés, ou ont du moins appris de la situation. La fin peut bien sûr être tragique.

Vous pouvez tout à fait avoir plusieurs éléments déclencheurs, plusieurs séries d’aventures, plusieurs éléments de résolutions. En fait, vous pouvez bouleverser ce schéma dans tous les sens, dans le cas de flash-back par exemple. Certain commence par le climax, reviennent au début de l’intrigue pour expliquer la situation du héros ; d’autres font le schéma inverse. A vous d’être inventif !
Et vous, suivez-vous ce schéma à la lettre ?
Bien à vous,